AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Destin] Elfes Daïkinees

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elvell'
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 28
Localisation : Fief de Soma
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: [Destin] Elfes Daïkinees   Lun 2 Mar - 14:50

Lorsqu’ils étaient encore jeunes, les Daïkinees vivaient aux cotés des dieux. Reclus dans la forêt éternelle de Quithayran, ils ont cultivé les liens qui les unissent aux fayes et aux forces magiques d’Aarklash. Aujourd’hui, leur instinct leur crie que le Rag’narok menace de détruire la Forêt Eternelle. Mais c’est aussi une formidable chance de redonner a la Création son apparence originelle. Les Daïkinees sortent de Quithayran pour sauver la Création !

[A suivre…]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathdessins.blogspot.com/
Elvell'
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 28
Localisation : Fief de Soma
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: [Destin] Elfes Daïkinees   Ven 8 Mai - 12:55

Nom: Les Elfes Daïkinees
Lieux: Forêt de Quithayran
Symbole: le Scarabée
Population: Elfe (fréquent), Wolfen (Peu)
Alignement: Chemins du Destin

Culture et Histoire:


Les Elfes Daïkinees sont des Elfes sylvaniens vivant dans des cités arboricoles au plus profond de la Forêt d'Emeraude. Ces cités sont nomades et ne restent jamais longtemps au même endroit. Les seules villes Elfes fixes sont Laureken, la capitale, et Indatte, le port relié au reste d'Aarklash. Les autres cités sont extrêmement difficiles à trouver pour un étranger.
Les Daïkinees forment un peuple isolé qui s'aventure peu hors des frontières de leur vaste forêt. Il y a longtemps leur peuple s'est divisé, c'est ainsi qu'est née la nation Cynwäll. Depuis ces temps, les Daïkinees sont dirigés par le roi Mneryl qui les pousse à entrer dans le Rag'narok. Tant qu'ils restent dans leur domaine sylvestre, ils voient leur vie se prolonger sans fin mais l'instant où ils la quitte, ils se mettent à vieillir comme le commun des mortels. Quithayran est le domaine sylvestre des Elfes Daïkinees. La Forêt d'Emeraude, comme on la nomme, est la plus grande étendue forestière d'Aarklash. Baignée par la magie féerique et diverses formes de vie enchanteresses, cette forêt dense et profonde est aujourd'hui menacée par les incursions humaines. La destruction progressive de leur domaine naturel à convainc les Daïkinees de rentrer dans le Rag'narok. Du haut de leurs habitations arboricoles, en parfaite symbiose avec la nature, ils guettent les sombres évènements qui menacent leur quiétude.
La Forêt d'Emeraude est excessivement dense et sauvage mais le nord de Quithayran l'est tout particulièrement. Presque jamais explorée, même par les Daïkinees, cette jungle constitue désormais une sorte de sanctuaire. C'est en effet dans cet partie de Quithayran, au nord, que se trouvaient implantées les plus anciennes villes Daïkinees, notamment la très célèbre ville de Larônn. Mais aujourd'hui il n'en reste que des ruines. Cette jungle inexplorée constitue le dernier rempart pour rejoindre les ruines de Larônn.
Au coeur de Quithayran se trouve, d'après les légendes elfiques, un petit lac qui aurait le pouvoir de guérir de toutes les blessures et de protéger des maladies. Bien sûr cela n'a jamais été vérifié. Dans ce lieu magique le pouvoir des Fayes est omniprésent. Quithayran est la plus grande et la plus dense de toutes les étendues forestières d'Aarklash, bien devant celle de Diisha. Par conséquent elle rassemble la plupart des espèces animales du continent. Les prédateurs et les dangers sont partout présents. Pourtant, bien que cela puisse paraître étrange, le coeur sombre et inexploré de la Forêt d'Emeraude est bien moins dangereux que sa lisière. En effet, passé les abords de la forêt où les prédateurs prolifèrent, jouant en quelque sorte le rôle de gardien, le danger laisse place à la féerie. Les monstres laissent place à des créaturees magiques et enchanteresses, les Fayes, véritables âmes de Quithayran.
Le Fleuve Ynkarô.Ce fleuve traverse de part en part la Forêt d'Emeraude. Il sert également de frontière naturelle entre le domaine Daïkinee et les Terres Akkyshans. Très difficile de naviguation, il n'est utilisé qu'en cas de nécessité ou à des fins militaires, comme par exemple pour ravitailler la cité de Nuahm.
L'autre évènement qui à bouleversé la vie de ce peuple est la malédiction de Scaëlin lancée par leurs cousines les prêtresses noires d'Ashinân, les Elfes Akkyshans. Depuis cela les femmes Daïkinees meurent en enfantant, certaines sacrifient leur vie pour assurer le salut de leur peuple, d'autres fuient et sont condamnées par leur semblables.
Aujourd'hui la priorité du peuple Daïkinees est de trouver un remède à ce maléfice même si celui-ci peut se trouver du côté des Alchimistes de Dirz ou les Acheronniens.
Des milliers d'Elfes ont quitté la cour royale couverts de leurs armures symbiotiques pour aller se battre au nom du Royaume dans le Rag'narok contre leurs ennemis jurés,
Les Akkhyshans, ou alors pour leur propre salut.

Religion:


Les Elfes Daïkinees suivent les préceptes d'Ëarhë, la déesse du crépuscule, de la vie et de la mort, l'equivalent de Mère Nature. Aoh, l'Esprit de Toute Vie, et Eäkhyn, le Dieu de l'Aube, sont les deux autres dieux vénérés par les Daïkinees.
Parmi les autres croyances du peuple Daïkinee on trouve les légendes de Wisshard et Shengûl.
Shengûl, l'un des nombreux rejetons de la déesse Earhë, était un Immortel cruel. Il harcelait ses serviteurs et ses ennemis et maintenait une immense cour d'esclaves. Son culte disparut lorsque Scaëlin, la veuve noire des Akkyshans, imposa sa malédiction aux Daïkinees. Après cela, aucun de ses sujets ne fut en mesure de lui offrir ses enfants en sacrifice. Le « dieu sanguinaire » sombra dans la léthargie, attendant le Rag'Narok pour se repaître une fois encore des tourments des mortels.
Une autre légende Daïkinee prétend qu'en des temps anciens rôdait une bête gigantesque dans leur forêt. Cet être terrifiant, nommé Wisshard avait été maudit par les dieux au jour même de sa création : plus il se nourrissait, plus son appétit grandissait. Wisshard dévora tous les siens avant d'errer dans la forêt en quête de nourriture... La malédiction fut levée le jour où Wisshard dévora un dieu. Le destin voulut que le monstre meure au fond d'une grotte où la vengeance des dieux ne le torturerait plus.
Aoh : l'Esprit de Toute Vie
Eäkhyn : Dieu de l'Aube
Earhë : Déesse du Crépuscule -Le fleuve Ynkarô doit son nom au gigantesque serpent ailé qui jura de protéger Earhë, la déesse des Daïkinee, après que son compagnon, Eäkhyn, se fut sacrifié pour sauver la Forêt éternelle. Invisible et redoutable, Ynkarô frappait les ennemis de la déesse à la vitesse de l'éclair et avec la fureur de la tempête. Lorsque vint pour lui le temps de mourir, Earhë lui accorda sa bénédiction : il devint l'esprit immortel du grand fleuve. La légende s'achève au moment où la déesse laisse glisser son propre sabre dans l'onde, en hommage à son féroce protecteur.

Elément: Eau
Les Daïkinees vénèrent les lois de la nature et vivent en symbiose avec elle. Pour eux elle est la source de la magie et c'est grâce à la magie Féerique que les Sentinelles peuvent puiser leurs pouvoirs, notamment le contrôle de la végétation. Cette voie rapproche les Elfes des Fayes et Lémurs, êtres de la nature, immortels mais fragiles et en voie de disparition.

Les Différents Corps:


Sylphides daikinees :
Les sylphides sont des fayes de l’air. Éprises de la nature et du firmament azuréen, elles se regroupent souvent pour virevolter en chantant leur passion de la vie, tel un ballet féerique. Elles s’intéressent beaucoup aux mortels et font souvent preuve d’une grande compassion à leur égard. Hélas, les belles immortelles laissent dans leur sillage bien des cœurs malheureux : leur amour de la liberté est sincère et elles ne supportent pas de rester trop longtemps attachées à un individu ou à un lieu.
Autrefois dispersées sur Aarklash, les sylphides se sont regroupées dans la forêt de Quithayran peu avant que le Rag’narok ne commence. Elles se sont jointes à l’armée des Daïkinees pour protéger leur sanctuaire éternel et les inspirer par leurs chants merveilleux.

Guerriers Scarabés :
les guerriers scarabées sont de formidables combattants, aussi habiles à bloquer les pièces ennemies qu’à tenir une position ou à pourfendre les plus puissantes créatures d’Aarklash.

Citation :
Le guerrier scarabée traquait le Wolfen enragé depuis plusieurs heures. Approchant d’une clairière, il le vit enfin, occupé à dévorer une antilope.Le guerrier s’avança lentement, arme au clair.À son approche, la créature tourna vers lui ses yeux fous.— Je n’ai pas plus envie de te tuer que tu n’as envie de mourir, déclara l’elfe. Quitte ces terres où tu n’as plus ta place !Pour toute réponse, le Wolfen se jeta sur lui, le lacérant d’un vicieux coup de griffe. Mais le scarabée se relevait déjà, sa blessure refermée. Alors, d’un revers magistral, l’elfe décapita le fils d’Yllia, mettant fin à son tourment.— Puisse Earhë ouvrir la porte qui te ramènera chez toi. Meurs en paix, je t’ai tué sans haine.



Guerriers Mandigorn :
Les mandigorns, impressionnants insectes doués de parole, sont les guerriers d’Earhë, la déesse des elfes daïkinees. Ces immortels gardiens incarnent la force vitale de la forêt éternelle et protègent l’équilibre élémentaire qui y règne.

Zéphyrs :
Toujours sur le pied de guerre, les zéphyrs patrouillent en permanence aux frontières de la Forêt éternelle. S’ils se contentent d’effrayer les rôdeurs, ils se montrent en revanche sans pitié avec ceux qui envahissent leur territoire ou violent leurs sanctuaires.

Archers Daïkinees :
Les elfes daïkinees ne sont pas les plus impressionnants des combattants. Pourtant, leur apparition inspire toujours le respect et la crainte dans le cœur de leurs ennemis, car peu d’armées peuvent se vanter d’avoir des archers aussi meurtriers.

Guerrières des Songes :
ces guerrières-mages au profil défensif peuvent apporter un soutien magique autant que martial aux troupes qui les accompagnent. Tout à fait capables de se défendre contre des troupes d’élite ou de petits personnages, elles disposent en outre d’une capacité spéciale très tactique qui réplique les effets de Chance pour un combattant ami.

Les Gardiens Daïkinées:
Les gardiens daïkinees patrouillent aux frontières de Quithayran à la recherche des envahisseurs qui pillent les trésors de leur domaine. Endurcis par des années de bataille contre les féroces Akkyshans, ils ont appris à se déplacer sans troubler la quiétude de la forêt. Si vous les voyez, c’est qu’ils le veulent. Généralement, il est déjà trop tard pour s’enfuir…

Merci à Cadwall Online

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathdessins.blogspot.com/
 
[Destin] Elfes Daïkinees
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Elfes
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» [Bande Engagée] Les Elfes noirs de Shalintanor
» On ne contrôle pas le destin !
» Danses des Danseurs de guerre Elfes sylvains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité Franche :: L'Atelier de Carrache :: Aarklash ton univers impitoyable...-
Sauter vers: