AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Ténèbres] Alchimistes de Dirz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elvell'
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 28
Localisation : Fief de Soma
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: [Ténèbres] Alchimistes de Dirz   Lun 2 Mar - 15:08

L’empire du Syharhalna est une culture fondée sur la maîtrise de la vie et la conquête du monde. Ses savants et ses dirigeants ne sont impressionnés ni par les lois de la nature, ni par la puissance des autres nations. Leurs clones et leurs créatures se lancent à l’assaut du continent avec une frénésie génétiquement programmée en laboratoire. Chaque bataille est un nouveau test scientifique et une occasion de démontrer la toute puissance d’Arh-Tolth, le dieu des Syhars. Pour les guider au combat, ces derniers ont comme symbole une créature si parfaite qu’elle peut survivre dans le désert, un emblème digne de leur perfection : le Scorpion.

[A suivre…]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathdessins.blogspot.com/
Elvell'
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 28
Localisation : Fief de Soma
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: [Ténèbres] Alchimistes de Dirz   Ven 8 Mai - 12:46

Nom: Les Alchimistes de Dirz
Lieux: Le Désert du Syharhalna
Symbole: le Scorpion
Population: Inconnue
Alignement: Méandres des Ténèbres


Histoire :

La terre alchimique , continent désertique, occupée par les Alchimistes de Dirz après leur exil d'Akkylanie suite à la Grande Inquisition menée par l'Empire du Griffon à leur encontre. Tous les abords de ce désert sont parsemés d'avants postes.
La puissance de la flotte Syhar ne repose ni sur le nombre, ni sur la force. De nombreuses nefs du Scorpions, rapides et insaisissables, écument la mer de Migol et arraisonnent les navires qui croisent dans la région.
La grande majorité de la population de l'empire est composée de clones . Issus de cuves de gestation , ils ont été créés pour une tâche unique et s'y tiennent le plus souvent durant toute leur (courte) vie. Les Vrais-Nés , ceux qui sont nés d'une mère biologique, sont au sommet de la hiérarchie, et méprisent ouvertement les clones.

Dirz :
Un Griffon, ayant mené la fuite de ceux qui allaient devenir plus tard les Alchimistes de Dirz, aussi appelés les Scorpions.
Il est évident, pour la majorité des syhars, que Dirz est mort pendant l'assaut de la première Shamir .
Oui, Dirz a eu des descendants, ne serait-ce qu'en considérant les multiples "débordements" auxquels il a participé du temps où il appartenait à l'ordre des Toges Noires , puis son exil dans le désert et la nécessité de fonder une nation Syhar... Mais l'identité de ceux-ci est tout sauf certaine. Quelle femme saine d'esprit voudrait avouer avoir eu un enfant de lui ? Néanmoins, la rumeur prétend que Athan Zakhil, Fidèle d'Arh-Tolth et créateur de Sasia Samaris, serait son héritier le plus direct. Mais allez le vérifier !
A l’époque de la création et de la révolte des orques, Dirz nourrissait d’ambitieux projets et ne pouvait pas entièrement se consacrer à l’élévation de son empire. Il avait délégué une partie de ses pouvoirs à des conseillers de confiance. L’Hérésiarque aurait eu le temps de se pencher sur la question, il n’était pas omniprésent : la décision de l’arrêt du projet Orque aurait pu être prise par n’importe quel haut-responsable du Scorpion. Il aurait eu à en répondre si cela avait été injustifié, bien entendu.
Le désert de Syharhalna est le domaine des alchimistes de Dirz. Malgré le contrôle qu’ils ont sur le territoire, l’étendue géographique et la rigueur du climat en font une zone particulièrement difficile à surveiller. D’autres peuples vivent là-bas, souvent de manière nomade, se déplaçant d’oasis en oasis.
Les communications au sein de l’armée alchimique fonctionnent selon plusieurs méthodes dont l’utilisation dépend de l’urgence du message à transmettre.
Pour les moins importants, le coursier reste le moyen le plus basique et le plus utilisé. Il y a ensuite diverses méthodes, certaines s’appuyant sur la réflexion de différentes lumières en certaines heures de la journée, tandis que d’autre s’appuie sur des méthodes dites non conventionnelles. Mais pour celles-ci seul un petit nombre sait de quoi il retourne exactement.
La technologie actuelle des Syhars permet bon nombre de choses, entre autre de cloner certains individus à plusieurs reprises. Il serait sans doute possible de cloner Kithairin. Cependant, il faudrait alors tout enseigner de nouveau. Ensuite, à mesure de ses missions, il est devenu de plus en plus célèbre. Ce qui, pour des raison évidentes, ne l’aidait pas dans sa fonction. S’il était « ramené à la vie » peut-être ressemblerait-il à quelqu’un d’autre, mais peut-être que cela est déjà fait !?
Les Alchimistes ont adopté le scorpion comme emblème car ils partagent bon nombre de points commun avec lui. Ils sont rapides, mortels et bien souvent lorsqu’on les voit il est souvent trop tard.

Vrais Nés :

Dans l'absolu, c'est bien sûr possible que des Vrais nés se clonent. Mais dans l'esprit des alchimistes de Dirz, ça l'est beaucoup moins. Les Scorpions considèrent les clones comme des outils ! Quel Vrai-Né serait assez égocentrique ou assez méprisable pour s'abaisser à se cloner lui-même pour perpétuer sa lignée ?
Dans les faits, ça peut arriver de manière exceptionnelle. La réplique d'un Vrai-Né peut être utilisée en guise de leurre. Cela entraîne néanmoins quelques contraintes "techniques" : pas de prises, pas d'implants dans la cuve et surtout... surtout... un nombril à créer.
Ils sont les véritables dirigeants de cet empire, à ce titre aucun d’entre eux n’acceptera de recevoir d’ordre d’un clone, quel qu’il soit.
Les Vrais-nés connaissent une « folie cruelle » qui est du à la consanguinité. En effet, lorsqu’ils se sont installés dans le désert, les premiers alchimistes se sont reproduits entre eux et ont ainsi altéré leur « patrimoine génétique » . C’est en grande partie pour cela qu’ils utilisèrent aussi rapidement que possibles les esclaves pour se reproduire. Les femmes et les enfants font preuve de la même cruauté, à des échelles différentes… mais aucun ne résistera au plaisir de faire souffrir un clone défectueux ou un esclave. Bien évidemment, il existe des Vrais-Nés moins cruel, mais tous portent en eux ce désir de faire souffrir ceux qui leur sont inférieurs.
Ils composent une infime partie de la société Syhar. Tous occupent un poste clé au sein de l’empire de Dirz et la majeure partie d’entre eux effectue des recherches et des expérimentations au nom d’Arh-Tolth . Cette proximité avec leur dieu les incite à repousser sans cesse les limites de la connaissance afin de mieux le servir et de réaliser les ambitions de Dirz. Il est donc peu probables qu’il y ait des Vrais-Nés qui se consacrent uniquement aux art de la guerre. Ceux qui se sentent attirés par le tumulte des batailles sont bien souvent des Guerriers-mages ou moines-guerriers . Pourtant, il ne faut pas écarter la possibilité qu’un jour un Vrai-Né choisisse cette voie et crée un précédent dans l’histoire de l’Empire du Scorpion .
Enfin, la caste dirigeante, au dessus de toutes les autres, existe. Il s’agit de celle composée par les Fidèles d’Arh-Tolth . Ils règnent sans partage sur les strates inférieures et sont détenteurs de vérités et de connaissances susceptibles de changer l’avenir du peuple Syhar.
Ils considèrent les clones comme des outils de travail, de divertissement, ou des armes de guerre. Les clones sont des moyens pour arriver à une fin. Les Commodores représentent une part de cette fin ; les Vrais-Nés ont le respect d’un créateur vis-à-vis d’un projet qui porte ses fruits. Il n’y a donc pas de sentiments réels de supériorité, seulement la froide objectivité d’un scientifique ou du séminariste à l’encontre d’un « objet vivant » qui n’a aucune autre valeur que celle qu’il lui a été accordé.
Ils éprouvent une forme de mépris condescendant vis-à-vis des autres humains nés de manière naturelle. Les hypothèses attribuent cela à deux causes : les préceptes de Merin qui prétendent que l’Homme a chuté de son état de grâce en cédant à ses instincts bestiaux, et l’influence étrange d’Arh-Tolth .

Attaque du Labo d'Athan Zakhil :

Le laboratoire d'Athan Zakhil a subit de très nombreuses attaques et a dû être déplacé à plusieurs reprises.
Depuis de nombreuses années, Les Griffons et les Lions tentent de mettre la main sur ce Technomancien et ses connaissances. A l'origine de nombreux projets, Athan Zakhil bénéficie de technologies expérimentales avant nombre de ses confrères. Même parmi les siens, le créateur de Sasia Samaris reste nimbé d'une aura de mystère. En ce qui concerne la datation de ces évènements, sans trop rentrer dans les détails, la nouvelle de Sasia se situe avant le Rituel de l'Aube tandis que le background sur la carte Intimidation se déroule après ce rituel. Enfin, le Syharhalna est extrêmement vaste et particulièrement difficile à surveiller. De petits groupes entraînés peuvent échapper durant plusieurs jours à la surveillance des Alchimistes de Dirz . Cependant, à l'approche de grandes cités ou de laboratoires les chances de passer inaperçues sont alors pratiquement nulles.

Laboratoire Theben :
Theben, dissimulée à l’horizon du Levant, n’est pas qu’une simple forteresse. Il s’agit d’un laboratoire cyclopéen, un lieu d’expérimentation, de vie et de mort à l’échelle d’une cité. Les futures armes du Scorpion (Cuves génitrices : Aussi appelées cuves de clonage). Désormais moins nécessaire à la survie de l'Empire de Dirz . Utilisé pour produire en masse des guerriers identiques qui serviront de boucliers.)
les clones toujours plus meurtriers et les renseignements glanés par les espions sont étudiés dans ses murs. Athan Zakhil, sinistre fidèle d’Arh-Tolth aux desseins impénétrables, est le maître des scientifiques dérangés qui oeuvrent dans la cité du dernier souffle. On prétend qu’il serait l’un des derniers descendants directs de l’Hérésiarque.

La Forteresse de Tenseth :

C’est une citée guerrière, une sorte de ville-garnison pour tous les guerriers et les officiers qui se rendent dans les étendues meurtrières du nord de Syharhalna. Elle est située à mi-chemin de Djaran et des forteresse du Griffon. Cette ville a un rôle de soutien capital dans les opérations de défense territoriale du Scorpion, et ça risque encore de se vérifier avec les conséquences du Rituel de l’Aube. C’est une arrière-garde pour les Scorpions. Elle dispose de ses propres laboratoires, mais ceux-ci sont bien sûr voués aux recherches liées à la guerre. Cette citée a essuyé de nombreux assauts de la part des forces de la Lumière. A tel point qu’on la compare souvent à Djarran en termes de fortifications. La nature même de Tenseth justifie à elle seule la réputation de ses sables Carmins . Il faut bien divertir les soldats, surtout quand certains d’entre eux ont déjà une courte vie de guerre derrière eux.
La cité de Tenseth revêt une importance capitale pour le Scorpion. Elle ravitaille les forteresses alchimiques situées sur les lignes de front, à commencer par Danakil et Inuka .
Les dévoreurs se sont rassemblés pour dévaster l’orgueilleuse Tenseth dans un assaut sans précédent. Ils l’ont laissée à genoux, privée des Vrais-Nés qui la dirigeaient, de ses régiments de réserve et de ses fidèles. Les survivants se sont rassemblés autour de leur champion : Cypher Lukhan, le Dominateur . Longtemps érigé en symbole politique par ses maîtres, le Dominateur a gagné sa liberté. Le héros populaire n’est plus le jouet d’une propagande, mais un seigneur de guerre que le Scorpion doit respecter. Il en va de l’issue de la guerre !
Vile-Tis , ennemi juré d’Arh-Tolth , savait où frapper pour affaiblir son adversaire.
.
Shamir, Capital de l'Empire Alchimique :
Reconstruite aprés la dernière croisade des griffons, la nouvelle Shamir est dirigée par la main de fer du Basileus (empereur alchimique) Villa . cette cité plus que n'importe quelle autre est le siège de production des clones sur lesquels les vrais né ont un contrôl absolu.
de plus, Le Rituel de l’aube a éveillé le dieu Arh-Tolth et l’armée qui dormait dans les fondations de Shamir. Les nuées alchimiques purgent le désert du Syharhalna de toute présence ennemie. L’étape suivante est la conquête d’Aarklash.

Code Noctis :

« Noctis » est le code utilisé par les maîtres du Scorpion pour désigner la mission qui a été confiée au biopsiste Salias Yesod . A la tête d’un groupe de combat autonome, l’aventurier parcourt Aarklash à la recherche des patrimoines génétiques les plus rares et les plus susceptibles d’intéresser les scientifiques du Scorpion. Afin de « préserver » la loyauté des guerriers de Noctis envers les idéaux alchimiques, les technomanciens leur ont greffé une larve issue d’une créature mystérieuse.
Les membres du code Noctis ne sont pas aussi bien fournis en mutagène que l’armée du Scorpion. Ils utilisent leurs doses avec parcimonie et ont appris, au moyen de quelques appareillages simples, à fabriquer un substitut acceptable.

Danakil :

Les annales de Syharhalna relatent de quelle manière mourut Danakil, l’un des pionniers de la Technomancie . Aveuglé par son propre zèle, le scientifique avait osé outrepasser les ordres, en créant, à l’insu de l’empereur, une race de clone d’exception : les Danakil, les futurs guerriers de l’aube.
Dirz engendra Genariah, un véritable « demi-dieu » de la guerre, à partir de la souche de Danakil. Puis il envoya son champion à la rencontre de son rival. Genariah affronta les neuf gardiens du laboratoire fortifié de Danakil et, après avoir enfin tué leur maître, fit d’eux ses plus redoutables lieutenants : les Piliers . Parmi eux se trouvait Ka, le dernier guerrier encore conscient après la victoire de Genariah. Danakil acquit sa réputation d’imprenable place-forte dans les décennies qui suivirent. Les Piliers et Genariah , le premier commodore, furent clonés génération après génération. A l’âge du Rag’Narok , l’honneur de défendre les trésors de Danakil revient à Thissan, le descendant de Ka.

S.O.78 , code Hybrid et Code Nemesis :

lors de sa fuite vers le désert Dirz le futur basileus savait que ses anciens compatriotes le pourchasseraient jusqu'à sa retraite. prit par un funeste préssentiment, il mobilisa toute les ressource du jeune empire alchimique ainsi que les savants les plus prometteurs pour créer les laboratoires hybrid et nemesis et développer les armes susceptibles de le défendre de ses ennemis. pourtant au fil des ans le programme n'avança guère et l'hérésiarque enferma les savants dans les laboratoires exigeant des résultats. coupés du monde les laboratoires n'apprirent rien de la chute de Shamir. ils ne comprirent que lorsque l'approvisionnement cessa et qu'ils furent condamné à l'oubli. on perdit toute trace pendant longtemps. les Griffons les premiers redécouvrit cette menace car en effet les laboratoires du code hybrid et du code nemesis étaient disséminé partout sur Aarklash. la lionne rousse elle-même avec l'aide de la loge de hod fut contrainte de nettoyer un laboratoire au sein même du royaume d'Alahan.

Nemesis :
Traitement de Dirz , résultat de la combinaison de gênes de certains des plus grands prédateurs d'Aarklash, grâce à la base de données génétique stable et incorporable à tous les types de génomes humains créée par les Scorpions. Ce traitement coûteux et à l'installation dangereuse passe par plusieurs mois d'internement psychiatrique pour surmonter les nouveaux instincts meurtriers apportés : il est donc réservé aux méritants des soldats de Dirz . Un guerrier modifié ne pourra plus avoir de famille, ni de relations humaines normales. Son jugement sera sans cesse soumis à des instincts de prédateur. Ses yeux noircissent, sa voix devient plus imposante. Ses muscles se développent, et l'utilisation d'armes complexes demande beaucoup de concentration.
Le S.O. 78 : est sans doute un laboratoire abandonné et scellé par l'hérésiarque lors de la chute le l’ancienne shamir . redécouvert par Sasia Samaris et reconverti en siège de la rebellions, S.O.78 est le refuge de tous les clones dysfonctionnels .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathdessins.blogspot.com/
Elvell'
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 28
Localisation : Fief de Soma
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: [Ténèbres] Alchimistes de Dirz   Ven 8 Mai - 12:47

Relations Griffons/Scorpions :
IL ne faut pas voir les Griffons comme étant "persécutés" par les représentants de l'Eglise et de l'inquisition. D'une manière globale, il faut plutôt envisager le peuple Akkylannien comme une nation un peu trop extrême dans ses idéaux. L'inquisition ne peut pas risquer un soulèvement global en condamnant n'importe qui à tort et à travers. Oui, les exécutions sont nombreuses, mais pas systématiques ; beaucoup de condamnés sont emprisonnés ou forcés à exécuter des travaux plus ou moins contraignants. L'infamie et le déshonneur sont les pires châtiments sociaux de la société akkylannienne engoncée dans sa "bonne pensée unique". Voilà la première raison pour laquelle les Akkylanniens ne se rendent pas en masse dans les ambassades de Syharhalna : la moralité et la respectabilité .
La deuxième raison vient des Scorpions eux-mêmes et de l'éducation prodiguée à la population [i]d'Akkylannie. Les Syhars ont beau se montrer accueillants et diplomates, les Griffons les considèrent toujours pour ce qu'ils sont : des hérétiques qui ont bafoué les idéaux que destinait Merin à l'humanité.

Relation Lions/Scorpions :

On murmure dans les milieux les plus élevés, que les Lions n’auraient pas fermé eux-mêmes leur ambassade, mais que les Scorpions les y auraient « encouragé » avec des arguments qu’on ne peut refuser. On dit aussi que l’ambassadeur Brehnan , dont les relations presque amicales avec le Basyleüs Villa étaient connues de tous, se serait vu offrir le statut de citoyen d’honneur de l’empire de Dirz s’il décidait de rester.
Avoir une ambassade est une nécessité en dehors de tout conflit, même entre les nations hostiles. En tant qu’empire ayant des interactions (commerciales, politiques, etc.) avec les autres nations, Syharhalna se doit d’avoir de telles relations. Et puis une ambassade est aussi un formidable repaire d’espions en tous genres…Les véritables enjeux d’une guerre se déroulent souvent loin des champs de bataille.
La fermeture des ambassades « officielles » peut sembler anecdotique, mais c’est un symbole grave : cela signifie que, dans l’absolu les Scorpion déclare la guerre aux autres nations du continent et refuse toutes négociation.

Relation Orques/Scorpions :
Les orques et les alchimistes de Dirz se haïssent depuis fort longtemps, se chassant et s’exterminant mutuellement. Il est courant pour les Orques d’arborer des pièces d’objets prélevés sur leurs victimes… Pour ce qui est de la signification de ce collier, de ce visage, il s’agit d’une marques de fabrication et/ ou d’appartenance à une faction ou à un Maître bien précis. Ces symboles peuvent prendre diverses apparences et sont plus ou moins visibles en fonction de l’information à transmettre.


Religion :


Arh-Tolth : Le Dieu de Dirz. Il est dit que la connaissance de son secret entraîne vers la folie celui qui en sera le dépositaire ... Ce secret serait gravé sur un monolithe noir vibrant un sein du désert alchimique .
Il dissimule de nombreux secrets. Ceux qui savent qu’il existait avant l’avènement de Dirz sont très peu nombreux et pratiquement personne, mis à part D’jabril, ne peut prétendre connaître toute la vérité.
C’est un dieu distant, même au point de vue de ses propres adorateurs. Il ne se livre qu’à ses Fidèles et à une poignée de Vrais-Nés. On prétend qu’entendre sa parole signifie la ruine prochaine de son âme, car le dieu alchimique se n’abaisse pas toujours au niveau de ses interlocuteurs, et le cerveau humain peine à comprendre la complexité de des mystères.
Il est en effet présent dans les fondations de Shamir, mais est-il nécessaire qu’il soit incarné en quelque chose, mais quelle sorte de corps peut servir de réceptacle à un Dieu ?
Il accorde ses pouvoirs aux Vicaires comme on mettrait des flèches dans son carquois. Le Vicaire a un rôle à jouer, comme l’arc, et il lui faut de quoi assurer sa tâche. Etre un clone n’est pas une marque d’infamie dans le Syharhalna. C’est la démarches inverse : être un Vrai-Né est une marque de prestige. Les Vicaires apportent un moyen de contrôle à Arh-Tolth. Dans une moindre mesure, ils sont les gardiens de sa bergerie, ceux qui purgent les rangs de son empire des causes potentiels de trouble.


Elément: Ténèbres
La Technomancie , la voie des Alchimistes, utilise les Ténèbres pour lier l'organique et l'inorganique, l'animé et l'inanimé par des greffes impies. Ses adeptes, les Technomanciens , maîtres de la transformation et des constructs, créent sous leurs ziggourats les armées contre nature qui doivent assurer la victoire de l'Empire du Scorpion .
La Magie des Alchimistes de Dirz tire l'essence de son pouvoir des gemmes de Ténèbres. Sans elles, aucune de leurs opérations ne serait possible. Les Syhars entretiennent donc de bonnes relations avec les Nécromanciens d'Achéron : eux seuls sont capables de leur fournir ces gemmes. Le prix à payer est cependant exorbitant : ils réclament des corps, vivants ou non, le soutien de régiments entiers et l'accès aux connaissances empiriques de Dirz ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathdessins.blogspot.com/
Elvell'
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 28
Localisation : Fief de Soma
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: [Ténèbres] Alchimistes de Dirz   Ven 8 Mai - 12:48

Les Différents Corps :

Imparfaits :
Nom donné par les Syhars aux clones présentant des défectuosités. Utilisés pour des tests divers, des entraînements, etc. Ils sont censés être recyclés par la suite.

Le Basyleüs :
Il est le chef de l'armée des Alchimistes de Dirz . Il peut lever une armée et envahir les autres royaumes, il gère les terres comme il le souhaite, achète des troupes supplémentaires pour grossir son armée, commande aux laboratoires, etc… Tout passe par lui.

Neuromanciens :
Caste parmi les Alchimistes de Dirz . Responsables de toutes les mixtures, potions et bactéries qui seront injectées aux guerriers Scorpions.

Technomanciens :
Caste parmi les Alchimistes de Dirz . Aussi connus comme les « donneurs de Vie » , les seuls à même de rendre viable les guerriers Scorpions.

Biopsistes :
La caste des scientifiques de Dirz se subdivise en plusieurs spécialités. Ceux qui étudient et modifient les chairs sont les Bio-Chirurgiens. Parmi eux, les Biopsistes se sont fait une spécialité d'aller chercher des échantillons de tissus et de fluides afin qu'ils puissent être étudiés. Ils parcourent ainsi Aarklash pour compléter l'immense génothèque de Shamir . Aussi bon traqueurs que les terribles Wolfens, ils aiment se comparer au plus grand prédateur du Désert du Syharhalna : le Tigre de Dirz .
Les Biopsistes parcourent inlassablement Aarklash à la recherche de nouvelles cellules que les Technomanciens pourront expérimenter dans leurs créations impies. Les créatures hybrides qui sortent des laboratoires de Shamir doivent beaucoup à ces infatigables chasseurs.

Biochirurgiens :
Caste parmi les Alchimistes de Dirz . Véritables « façonneurs des chairs » , les Biochirurgiens sont capables d'augmenter la résistance des os et des muscles de leurs cobayes afin d'en faire des machine de guerre encore plus terribles. Ils préfèrent rester cloîtrés dans des laboratoires cachés sous les ziggourats de Syharhalna, à l'exception des Biopsistes.

Bashar :
Grade important au sein des forces de Dirz. Arkeon Sanath est un Bashar. Désormais le nom est oublié pour être remplacé par le terme de « Pilier de Danakil » , pour désigner les différents meneurs des guerriers de l’Aube..

Vicaires :
L'Empire fondé par Dirz répond à des règles immuables auxquelles chaque individu, clone comme Vrai-Né, doit se soumettre. Les Vicaires sont mandatés par le clergé d'Arh-Tolth pour surveiller les actes et les pensées des sujets de l'Empire Alchimique. Malheur à celui qui ne se montrerait pas digne des valeurs du Scorpion, il serait aussitôt mis à mort par ces exécuteurs qui ne connaissent aucun état d'âme.

Pour les Clones :

Commodores :
Hauts dirigeants de l'Empire de Dirz. Leur rôle est de servir de chef de guerre, de mener à la victoire les troupes alchimiques et de concevoir des plans de batailles. Ils ont donc une autorité absolue sur les hommes. En dehors de cela, ils n’ont aucun réel pouvoir politique dans le sens large du terme. Ils ne sont que de simples instruments d’exceptions de leurs maîtres. Il n’existe pas réellement de Vrai-Nés de classes inférieures. Le nombre de Vrais-Nés n’est pas très élevé et tous occupent des postes clés ou bénéficient d’un pouvoir conféré par leur naissance.
Dans l’absolu, chaque Vrais-Nés est supérieur aux Commodores. Cependant, si un Vrai-Né venait à s’en prendre à l’un des trois Commodores sans une bonne raison, il risquerait de s’attirer les foudres de ses confrères et du Basyleüs. Un clone n’est rien, en revanche il faut toujours regarder le Vrai-Né qui est derrière. Celui-ci n’apprécierait pas forcément que l’on détruise sa création. Athan Zhakil le créateur de Sasia Samaris a participé à de très nombreux projets. Il dispose de connaissances considérables et ne doit pas être sous-estimé. Il a participé à la conception d’un des Commodores.

Isateph (les) (scorpions) :
Troupes dont le secret de production n’est plus enseigné désormais aux technomanciens.

Dasyatis :
Les Clones Dasyatis sont des monstres de chair et de métal, l'hybridation parfaite entre l'humain et les plus grands prédateurs marins, requins et Kraken. Faisant preuve d'une rare férocité, mais entièrement soumis à leurs créateurs, les Clones Dasyatis seront un appui considérable pour les nuées Alchimiques lorsque l’heure sera venue de soumettre Aarklash.
Les Clones Dasyatis sont sans doute ce que les Technomanciens ont réussi de plus abouti dans le domaine des clones de combat. Guerriers d'une puissance phénoménale , ils peuvent se mesurer sans crainte aux prédateurs les plus sanguinaires.


Citation :
« Tandis que mon unité de répression urbaine patrouillait dans le secteur des ambassadeurs au soir de la troisième lune, des bruits suspects en provenance de l'ambassade Syhar ont attiré mon attention. C'est en nous approchant du mur d'enceinte que « l'objet » tomba à nos pieds. Il s'agissait d'un torse humain, sectionné à la taille et portant de larges traces de morsures. Le personnel de l'ambassade ayant nié toute implication dans cette affaire, je ne puis que vous faire part de mes soupçons concernant la présence illégale d'un clone Dasyatis dans l'enceinte de la cité... »



- Extrait du rapport du sergent Anthonan au Duc Den Azhir
-
Clones Centurus :
L'inquiétante présence des Clones Centurus est due à la signature psychique que leur impriment les Neuromanciens au cours de leur conception.

Kératis :
Les Technomanciens du Scorpion ont forgé la chair et les armes meurtrières des guerriers Kératis. Ces combattants, créés pour la guerre, ne connaissent aucune pitié : les sillons sanglants qu’ils creusent dans les rangs ennemis sont le plus criant témoignage de la réussite de leurs maîtres.
Ils sont issus du patrimoine génétique des Guerriers Chacals Orques .

Guerriers de l'Aube :
En fuyant l'Empire d'Akkylannie, les Alchimistes de Dirz emportèrent avec eux certains des secrets les mieux protégés du Griffon. Parmi ceux-ci se trouvaient les méthodes de fabrication des armures Akkylanniennes . Les siècles passant, ces armures furent modifiées et améliorées. Elles équipent désormais les Guerriers de l'Aube, héritiers ténébreux des saints guerriers du Griffon.
Solides et efficaces, les Guerriers de l'Aube forment un corps d'armée fiable pour l'empire de Dirz. Leur citadelle, Danakil, garde l'entrée du désert de Syharhalna ...

Servantes Pourpres :
Les Servantes Pourpres sont des clones spécialement conçus pour servir de souffre-douleurs aux prêtres d’Arh-Tolth. Elles ne vivent que pour souffrir et l'obéissance est gravée dans leurs gènes. Si la plupart des fidèles les gardent dans leur demeure, certains les emmènent au combat. Au milieu des morts et des cris, elles réconfortent et soignent, obéissant tant bien que mal à leur instinct génétiquement programmé.
Mais il peut arriver qu'elles se révoltent, entraînées par Sasia Samaris, la Rose du Désert, elles considèrent cette dernière comme un exemple à suivre et sont prêtes à mourir pour leur cause.

Guerrier Skorize :
Avant-garde des Nuées alchimiques , à même d'éliminer les poches de résistance. Ils sont également chargés de surveiller les territoires du Nord de Syharhalnaet de ralentir toute force qui tenterait d'y pénétrer. Leur équipement est particulier : ils respirent des gaz toxiques identiques à ceux que l'on trouve dans leurs cuves génitrices. Les substances neurotropes dont leur organisme est saturé leur donnent alors une résistance exceptionnelle ... De plus, ils portent un Fléau-Etrangleur qui leur permet d'enserrer leur adversaire entre ses griffes au corps à corps.

Clones :
Les clones sont chauves, pour la plupart, pour des raisons d’hygiènes. Vu la chaleur qui règne dans le désert ainsi que dans certaines strates des zyggourats, certains parasites ont tendances à se développer rapidement. Les gènes des clones sont donc manipulés, avant ou après leur création, afin de détruire définitivement leu système pileux et ainsi éviter certaines infections.
Il existe une hiérarchie au sein des clones, décidés par les Vrais-Nés. Ce sont eux qui décident quel individu se verra attribuer un peu de pouvoir. Sur un simple geste de leur part un clone peut se voir retiré sa fonction, ses privilèges et être ramené dans la masse grouillante des clones inférieurs.
Tous les clones sont pourvus d’un appareil de reproduction. Cependant, les clones sont stériles. A côté de ça, les clones ont bien évidemment des rapports sexuels, plus ou moins réguliers selon les modèles et les fonctions.
Ils rêvent tout comme les Vrais-Nés, mais de manières totalement différentes Ils conçoivent des songes bien souvent guerriers, de victoires et de reconnaissances de leurs pairs. Certains rêvent de devenir un jour l’égal de Cypher Lukhan ou d’avoir la chance de combattre au coté de Razheem. Leurs rêves sont similaires, dans l’esprit, à ceux d’un enfant et sont en rapport avec leur environnement.
En effet les clones sont stériles, afin d'en assurer un meilleur contrôle et ainsi éviter que ne se représente une situation similaire à celle qui a vu le soulèvement des Orques . Souvenir encore douloureux pour certains Scorpion...
Dans la fabrication d'un clone, bien souvent son sexe est laissé au hasard. Décidé qu'il sera un homme ou une femme demande une manipulation supplémentaire qui ne se justifie que dans de rares cas de figure. En fait, seuls quelques " savants " Syharsont capables d'agir sur cette donnée.
Quant à savoir si Ysis et Sasia ont été intentionnellement conçues féminines... Sasia l'a été, pour des raisons connues de son créateur, Athan Zakhil. Quant à Ysis, il est encore trop tôt pour en parler.
Lors de sa conception, un clone est assigné à un rôle bien précis. Qu'au moment de la " naissance " il soit masculin ou féminin importe peu, il est automatiquement envoyé là où il doit servir. Bien sur, si le clone s'avère féminin et qu'un Vrai-né la désire, il peut la récupérer comme Servante Pourpre. Mais ceci est extrêmement rare. Il est donc tout à fait imaginable de voir un jour des guerrières dans les rangs de certains types de troupes déjà disponibles.
Certains Alchimistes de Dirz sont actuellement capables de cloner un individu pour en faire une copie presque conforme de l'original sur le point de vue physique. Vous n'imaginez d'ailleurs pas ce que l'on peut trouver parfois dans certains laboratoires syhars ou parmi les servantes pourpres d'un Vrai-Né...
Cependant, même s'il leur est possible de cloner une apparence, le clonage ne concerne pas, hélas, ni les souvenirs, ni les connaissances du donneur initial. Il leur est donc actuellement impossible de remplacer un individu par un clone afin de prendre le pouvoir. Cependant, ce type de clonage peut parfois offrir d'autres intérêts sur le plan stratégique ou politique, mais ceci est une autre histoire et je vous laisse y réfléchir.

Tigre de Dirz :
L'un des plus féroces prédateurs carnassiers connus, mutant échappé des laboratoires de Shamir.

Compagnons des Tourments :
Ils sont une manifestation de la volonté d’Arh-Tolth. Même eu sein de la société Syhar , peu de personnes savent d’où ils viennent.
Ils semblent bien souvent jaillir des entrailles de Shamir et rejoignent rapidement le premier être en accord avec leurs désirs. Tout simplement, celui auprès de qui ils pourront absorber le plus de souffrance et de tourments. Int jusqu’à présent toujours choisi comme « partenaire »des Fidèles d’Arh-Tolth, connus pour leur goût immodéré pour certaines formes de torture…
Il faut signaler que lorsque les Fidèles dorment ou travaillent sur des projets qui n’offrent aucun intérêt aux Compagnons des Tourments , ces derniers résident auprès des cellules et des salles de tortures. Ils semblent alors d’y ressourcer et augmenter en puissance.
Ont-ils un rapport avec les dragons ?

Merci à Cadwall Online

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathdessins.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ténèbres] Alchimistes de Dirz   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ténèbres] Alchimistes de Dirz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» Au coeur de ces ténèbres-là
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» L'héritier des Ténèbres || Forum RPG
» Voyage au coeur des ténèbres. [Partie 2]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité Franche :: L'Atelier de Carrache :: Aarklash ton univers impitoyable...-
Sauter vers: