AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Lumière] Griffons d'Akkylannie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elvell'
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 29
Localisation : Fief de Soma
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: [Lumière] Griffons d'Akkylannie   Lun 2 Mar - 15:31

L'empire d'Akkylannie est conscient de l'imminence de la fin du monde et de ses devoirs envers les mortels. Il sait que les dieux adorés par la plupart des peuples ne sont que des icônes ou des créatures perfides qui abusent de leur crédulité. Les soldats de l'Akkylannie mènent une lutte sans merci pour sauve tous les peuples d'Aarklash et les mener vers la lumière de leur dieu, Merin. Ils ont choisi pour les guider un symbole à l'image de leur mission : le Griffon, qui allie la détermination du lion et la vigilance du rapace.

[A suivre...]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathdessins.blogspot.com/
Terib.nunu



Nombre de messages : 12
Age : 39
Localisation : belfort
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: [Lumière] Griffons d'Akkylannie   Lun 6 Avr - 19:59

"
... il n'est dieu que Merin et seule sa flamme pourra purifier le monde ...
... la loge de hod n'existe pas et les hérétiques seront brulé par le feu purificateur ...
... nous empêcheront les ténèbres de s'approprier le détroit de Larôn, même si je dois brûler cadwallon elle même.
"


"
_ils ont pu se protéger mais pas complètement, les murs de la villes se souviennent de leur complot.
_ainsi cadwallon nous informe un peu du danger, prévenez les chantres de la destiné et les féaux de la souffrance, ils ont plus d'influence que nous en ville basse et les fidèles de merin y résident en leur ambassade.
_dois je prévenir le pair de soma ?
_oui les nobles ont le soutient de tous les héraults de la félicités, faites également suivre l'ambassadeur
"
dans un lieu saint près du palais ducal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvell'
Organisateur
Organisateur
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 29
Localisation : Fief de Soma
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: [Lumière] Griffons d'Akkylannie   Mer 8 Avr - 20:51

Nom: Les Griffons
Lieux: Akkylannie
Symbole: le Griffon
Population: 6 610 000 Humains (fréquent), Nains (peu), Elfes (peu)
Alignement: Voies de la Lumière


Le peuple des griffons est une nation de « fanatiques ». Il voue un amour incommensurable envers leur unique dieu, Merin.
Les deux grandes institutions qui dirigent le pays sont l’église, avec à sa tête le Pape Innocent, et le Temple qui est dirigé par Proteüs. Mais le premier dignitaire de cette fière nation est l’empereur Octave IX.

Histoire et Culture :

La Naissance d’une nation:
L’histoire des griffons commença aux alentours de 573. Lors d’une partie de chasse, le noble Arcavius de Sabran, grand stratège et seigneur, chuta de son cheval alors qu’un sanglier en pleine charge lui fonçait dessus. C’est alors qu’un ange de feu apparut pour le sauver d’une mort certaine et révéla son destin :
«Tu es l’élu, tu as été choisi par Merin. Tu as hérité de sa conscience ; elle est ta récompense et sera ton fardeau».
Lors de sa rencontre avec l’ange, il apprit que Merin revenait parmi ses enfants pour les ramener dans le droit chemin. Les tentations et les faiblesses propres aux êtres vivants les avaient entraînés dans le vice et l’adoration de faux dieux. De retour chez lui, Arcavius refusa de parler à quiconque. Il s’enferma dans ses appartements et y demeura quatre jours. Même son épouse ne parvint pas à l’en faire sortir. Cloîtré dans le silence et la solitude, Arcavius retourna maintes fois les paroles de l’ange de feu dans sa tête. Au fond de lui, il savait que la créature lui avait dit la vérité.
Dans sa grande humilité, il ne voyait pas pourquoi il était l’élu. Dans sa grande expérience des charmes et des subterfuges, il préférait se méfier, réfléchir et chercher la faille dans les paroles de l’ange. Il se plongea dans ses livres et étudia dans le détail la religion barhane, les mythologies keltoises et naines. Au sixième jour de son isolement, Arcavius comprit que l’ange n’avait pu lui mentir. Tout concordait parfaitement. La genèse du monde tel qu’il la lui avait contée expliquait tout et justifiait tout. Contrairement à ce qu’il avait cru, elle ne remettait pas en cause ses croyances mais les justifiait. Depuis longtemps, Arcavius se demandait comment il était possible que les prêtres des différentes religions puissent tous appeler des miracles. Désormais, il possédait la réponse : il n’y avait qu’un seul dieu, Merin !

Alors que sa popularité croissait, les jalousies à son encontre en faisaient de même. Il fut convoqué par le roi Heïan et les deux sages surent parvenir à un accord. Il fut convenu que les fidèles de Merin seraient toujours les bienvenus en Alahan, mais qu’il était impossible de faire cohabiter l’église de Merin avec les institutions de royaume. Les partisans du dieu unique partirent donc en direction de l’est, vers un domaine que nul souverain n’avait encore revendiqué, l’Akhylahn.
Le prophète eut bientôt une nouvelle vision et, sous sa bienveillante autorité, les fidèles de Merin érigèrent les premières maisons d’une partie faite d’espoir et de progrès. Après avoir posé les fondations de l’empire d’Akkylannie, Arcavius partit à nouveau en croisade, cette fois pour convertir le reste du continent.
Il ne revint jamais…

L’Hérésie de Dirz:
Avant l’hérésie de Dirz, existait en Akkylannie un ordre de prêtre scientifique appelé « alchimiste de Merin ». Ces érudits avaient reçu les enseignements des meilleures universités d’Akkylannie et leurs études portaient aussi bien sur la médecine et la biologie que sur l’architecture et les mathématiques. Bien entendu, en tant que religieux, ils avaient également reçu une éducation religieuse des plus complètes. Toutefois, de prêtre, ils n’avaient en fin de compte que le titre. Ils n’officiaient ni dans les églises, ni dans les temples et ne prêchaient pas auprès des foules.
Dirigé par le premier alchimiste, élu par un conseil de vénérable Akkylanniens (l’Empereur, le Pape, des prélats et quelques érudits), les alchimistes de Merin avaient pour tâche de mener des recherches dans tous les domaines possibles, afin d’élever l’Akkylannie. On leur doit notamment de nombreuses décoctions, des améliorations dans le domaine de la construction navale et l’architecture, ainsi que la découverte de l’akkyl, le fameux alliage qui donne aux armes des griffons leur dureté et leur légèreté incomparable.
En 673, une cohorte de trois thallions et un magistrat mirent aux arrêts le premier alchimiste Maldegen Dirz et deux de ses assistants, sous l’ordre du cardinal Lazarius. Le chef d’inculpation envers Dirz était la possession de gemmes de ténèbres découvertes en grande quantité dans son laboratoire. Mais Lazarius, le pape, le soupçonne surtout d’avoir des liens avec les Toges noires. A la fin du procès, tous les chefs d’inculpation furent levés.
En 676, Maldegen Dirz fut à nouveau traîné devant les tribunaux de l’Inquisition, mais cette fois pour les relations qu’il entretenait avec les Toges noires. Lors du procès, quelques-uns de ces fidèles, cachés dans la foule, libérèrent des créatures ressemblant à des énormes chiens décharnés. Durant la confusion qui s’en suivit, Dirz pu s’échapper, protégé par la foule. Deux semaines plus tard, il força un barrage mit en place par l’inquisition avant de s’enfuir à bord d’un navire en direction du désert de Syharhalna.


La Première Croisade:
Elle fut bien évidemment déclarée à l’encontre de l’empire Alchimiste de Dirz. Mais cette guerre qui ne devait durer que quelques mois s’étend depuis pratiquement trois siècles. Les griffons ont largement sous-estimé la science technomagique de leurs ennemis scorpions. Aux monstres de cauchemar rencontrés en mer succédèrent les premiers clones de combat et leurs régiments d’esclaves Orque, les abominables tigres de dirz et les pillards du désert. Jamais le premier détachement de quinze mille hommes ne vit les murs de Shamir. Les survivants établirent une tête de pont près de la cité de Djaran. Cette contre-attaque inattendue déstabilisa les griffons juste assez de temps pour que les scorpions puissent organiser une résistance efficace. D’abord sanglante et sans merci, la guerre du désert s’est petit à petit transformée en conflit d’usure et de guérilla, chaque partie ne pouvant plus investir les fonds nécessaires à d’incessante batailles titanesques. De tels conflits surviennent toujours, bien sûr, mais après des mois et des mois de préparation et d’espionnage. Entre chacune de ces batailles, les griffons servent de cobaye aux dernières inventions issues des cerveaux malades des syhars. Chaque zyggourat mise à jour est purifiée au prix de nombreux sacrifices et ouvre la voie à deux autres laboratoires ou champs d’essai des technomanciens. Cette guerre semble sans fin.

La Seconde Croisade :
Elle fut récemment déclarée par l’empereur Octave IX, après des années de recherche sur l’emplacement possible du tombeau d’Arcavius. Les conclusions des moines qui ont effectué ces recherches arrivent toutes au même constat : après avoir exploré les ruines de Lanever à la recherche d’un mystérieux sanctuaire, Arcavius a rapidement rebroussé chemin pour repartir vers l’est, sans doute dans ce qui allait devenir la terre des Orques. La seconde croisade ponctionne beaucoup moins d’or à l’empire que la première. Pourtant le nombre de soldats qui se rendent en Bran-Ô-Kor est presque aussi important. Le centre névralgique de la seconde croisade est la commanderie du temple de l’est, placée sous la responsabilité du commandeur Arkhos.

L’Alliance de la Lumière :

Alors que la guerre menaçait d’enflammer le royaume Barhane après la traîtrise de la dixième baronnie, les griffons décidèrent de s’allier au Lion et au Cynwall car ils savaient que leur combat n’en serait que plus ardu face aux hérétiques si les limbes d’Achéron déferlaient sur les terres de Gorgyn.
Elément: Feu
Les Griffons nomment "Coeur de Mérin" la voie de la magie Théurgique. Pour eux ce n'est pas l'incarnation du rêve ou la maîtrise de puissances occultes invisibles à l'oeil des profanes, mais bel et bien un don du Dieu unique: le don de la Création. Les magiciens Griffons veillent ainsi sur le salut de leur peuple et portent par le Feu la parole de leur Dieu.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathdessins.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Lumière] Griffons d'Akkylannie   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Lumière] Griffons d'Akkylannie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01.03/11.C.[Tokyo] Au croisement de la lumière et des ténèbres.
» Obélisque de lumière
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» [Porteuse de lumière]Akari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité Franche :: L'Atelier de Carrache :: Aarklash ton univers impitoyable...-
Sauter vers: